<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1678611822423757&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Defrag This

| Read. Reflect. Reboot.

Surveillance active ou passive : quelle est la meilleure option pour votre réseau ?

Jeff Edwards| April 21 2020

| monitoring, Surveillance réseau

La surveillance des réseaux est une fonction essentielle pour les services informatiques. Toutefois, une surveillance efficace représente un grand défi : Spearline, qui surveille de façon indépendante les numéros de téléphone gratuits, payants et surtaxés, a mené une étude qui a révélé qu'un appel sur 25 dans le monde n'aboutit pas, malgré les investissements importants que les opérateurs réalisent dans les outils de surveillance réseau. 

Ceci montre à quel point les activités quotidiennes d'une entreprise dépendent des performances du réseau. Les clients, les employés, les cadres supérieurs et les partenaires commerciaux ont tous besoin d'un accès rapide aux applications, aux services et aux données. Si des goulets d'étranglement ou des failles de sécurité se produisent, ils doivent être identifiés et minimisés immédiatement.

Dans le cas contraire, l'entreprise en souffre et les utilisateurs finaux commencent à submerger le service d'assistance !

En utilisant l'une des principales solutions de surveillance, les administrateurs réseau peuvent ajuster les charges de segments, identifier les pertes de transmission et vérifier les paramètres des ressources, tels que la consommation d'énergie. Les outils de surveillance réseau offrent d'autres fonctions clés, notamment des indicateurs de temps de fonctionnement et d'arrêt qui envoient des alertes par courrier électronique et par SMS, ainsi que la possibilité de personnaliser les seuils de performances pour la génération d'alertes. Ils offrent également fréquemment d'autres fonctions telles que l'intégration SNMP, la détection automatique de la topologie et la cartographie du réseau.

Deux des méthodes les plus courantes en matière de surveillance des performances sont la surveillance active et la surveillance passive. Certains moniteurs se spécialisent dans l'une ou l'autre méthode. Mais certains fournisseurs proposent des moniteurs combinant les deux méthodes. Pour comprendre les différences entre la surveillance active et la surveillance passive, puis déterminer la méthode qui vous convient le mieux, cet article présente un bref aperçu des deux méthodologies.

Surveillance active : une approche proactive et prédictive

La surveillance active adopte une approche proactive en matière de dépannage réseau, en mettant en évidence les problèmes potentiels avant qu'ils n'affectent les utilisateurs finaux. La technologie simule le comportement de l'utilisateur final plutôt que d'examiner les utilisateurs et les données réels. En ce sens, la surveillance active aide les administrateurs réseau à prévoir le comportement des utilisateurs réels sur un réseau. L'émulation peut se produire en temps réel et à des intervalles fixés par l'administrateur réseau.

Le principal avantage de la surveillance active est la visibilité totale du réseau et la possibilité d'éliminer instantanément les angles morts. Vous pouvez également mesurer l'impact des nouveaux équipements sur les performances du réseau et cibler l'analyse pour vous concentrer sur certains segments de réseau spécifiques qui présentent des comportements inadéquats.

La surveillance active étant basée sur des données prédictives, elle ne permet pas toujours de rendre compte avec précision des performances du réseau. Elle est optimale lorsqu'elle analyse une mesure spécifique, mais ne peut pas couvrir tous les aspects de votre réseau en même temps. Elle peut également épuiser les ressources de votre réseau en raison de l'analyse constante des données qui s'y trouve.

Surveillance passive : des données réelles et holistiques

À l'inverse, la surveillance passive recueille des données réelles sur les utilisateurs et les analyse sur des périodes spécifiques, en tirant parti de connexions réseau spécifiques. La technologie recueille et génère de plus grandes quantités de données sur les performances que la surveillance active, car elle n'a pas besoin de fonctionner aussi souvent. Les données fournissent également une vue plus holistique des performances d'un réseau et peuvent couvrir un large éventail de mesures.

Comme la surveillance passive recueille des données réelles sur les utilisateurs, les administrateurs réseau sont informés des problèmes qui ont un impact direct sur les utilisateurs finaux. Plutôt que d'apporter des changements sur la base de prévisions, les administrateurs reçoivent des alertes sur les problèmes qui doivent être traités immédiatement.

Par rapport à la surveillance active, la surveillance passive exerce moins de pression sur les ressources du réseau, car l'intervalle entre les tests est plus long. Cependant, les moniteurs passifs analysent généralement les flux vers et depuis un périphérique spécifique, ce qui nécessite un matériel spécialisé.

 

L'idéal : combiner les deux méthodes

Certains fournisseurs de technologies ne proposent que la surveillance active ou la surveillance passive. Mais vous n'êtes pas obligé d'opter pour l'une ou pour l'autre. Vous pouvez combiner les deux !

Chaque technologie est importante. Les moniteurs actifs génèrent des données prédictives pour vous avertir des problèmes potentiels sur le réseau et maintenir la visibilité sur l'ensemble du réseau. En complément, des moniteurs passifs vous montrent le point de vue de l'utilisateur final en utilisant des données de performances réelles.

La meilleure façon de surveiller et de modifier les performances de votre réseau est de combiner les deux. Vous pouvez générer des données affinées qui fournissent une image complète de votre réseau et vous aident à déterminer comment assurer la satisfaction de tous vos utilisateurs finaux.

Protection de votre marque en ligne

Outre son rôle clé pour garantir les performances optimales de vos réseaux internes, la surveillance réseau est également essentielle pour protéger votre présence en ligne et votre marque, vous aidant à rester connecté avec vos utilisateurs externes, y compris les clients. En plus d'assurer un accès efficace des clients à vos services et la limitation des temps d'arrêt de vos applications, vous pouvez également protéger les clients contre les cyberattaques.

La surveillance réseau vous aide à relever ce défi en vous permettant de déterminer où les performances du réseau doivent être améliorées et comment générer des performances optimales à partir de vos ressources informatiques et de vos flux de processus. Vous pouvez également identifier les composants matériels et les nœuds de réseau défaillants, et réparer les liens rompus qui pourraient altérer l'efficacité du réseau.

Si vous recherchez une solution de surveillance réseau, pensez à WhatsUp® Gold. La solution vous couvre, depuis la périphérie du réseau jusqu'au Cloud, afin que vous puissiez visualiser les problèmes émergents avant que les utilisateurs ne les signalent. Vous pouvez également effectuer un dépannage rapide à partir d'une carte topologique interactive qui montre la connectivité et les dépendances. Si vous souhaitez découvrir WhatsUp Gold, vous pouvez télécharger une version d'évaluation gratuite.

Topics: monitoring, Surveillance réseau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

THIS POST WAS WRITTEN BY Jeff Edwards

Jeff Edwards is a tech writer and analyst with three years of experience covering Information Security and IT. Jeff has written on all things cybersecurity, from APTs to zero-days, and previously worked as a reporter covering Boston City Hall.

Free Trials

Getting started has never been easier. Download a trial today.

Download Free Trials

Contact Us

Let us know how we can help you. Focus on what matters. 

Send us a note

Subscribe to our Blog

Let’s stay in touch! Register to receive our blog updates.